C’est ce mercredi que sort Potiche, le nouveau film de François Ozon. Je vous préviens au cas où vous seriez rentré hier soir très tard d’un trek en Ouzbékistan, ou bien si vous vous êtes réveillé ce matin d’un coma prolongé. Sinon, aucune chance d’échapper à cette promo encore plus envahissante que celle d’Asterix chez les Ch’tis ou genre. Ainsi mal m’en a pris de vouloir m’informer de la météo de la semaine qui, le dimanche soir, est diffusée après le JT sur les grandes chaines. Première tentative sur France2. Là, manque de bol, la fin du 20 heures était squattée par l’abominable Deneuve qui disait tout le bien qu’il fallait penser de Potiche, et donc de sa forcément sublime prestation en survet’.

Comme j’allais pas casser ma télé presque neuve, je zappe illico sur la Une avant le nervous breakdown. Là, toujours pas de météo de la semaine, mais Fabrice Luchini et Karine Viard en train de faire la promo de devinez-quoi. Certes, c’était beaucoup plus rigolo que la séance de cire-pompes de la Deux, mais quand même on se serait cru dans le scopitone de Zorro est arrivé où Henri Salvador a beau cliquer sur toutes les touches de sa télé (c’était avant l’invention de la zapette), il retombe toujours sur le même programme :
« Mais moi j’en avais tellement marre
J’ai repris la première chaîne
Et devant mes yeux, mes yeux hagards
Se déroulait la même scène »

Quand on sait que TF1 et France2 se livrent à toute heure et sur tous les terrains une guerre totale, il faut donc en déduire qu’Ozon est l’exception qui confirme la règle. Une exception culturelle, bien sûr.

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Lire la suite