Toujours à la recherche d’une bonne idée permettant de concilier féminisme et marketing, la marque Nana semble en avoir trouvé une, pas forcément du meilleur goût néanmoins.


Jadis, les femmes vivaient à l’abri du péché, des fluides et autres désordres intestinaux. L’horloge biologique avait beau tourner, les publicités pour protections hygiéniques substituaient au sang un sobre liquide bleu. À l’ère de

Article réservé aux abonnés

85 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Novembre 2019 - Causeur #73

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite