Grâce à Facebook, j’ai appris fin novembre que le groupe EELV au Conseil de Paris avait émis un vœu linguistique pour qu’on parle désormais de « Journée du matrimoine et du patrimoine ». Une semaine plus tard, c’était au tour de Québec solidaire, l’équivalent local des Insoumis, de réclamer une décision similaire dans la Belle Province. Excusez ma franchise, camarades antisexistes, mais tout ça, c’est petit bras.

« Dans le mot “patrie”, les mères n’existent pas. »

Chez nous en Italie, les théoriciennes du néoféminisme ne se contentent pas de demi-mesures dans leur lutte contre le vocabulaire imposé par le mâle blanc hétérosexuel. La p

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Lire la suite