« Quoi qu’il en coûte » et sans le dire, la décision serait-elle prise sans le dire ?


La politique sanitaire actuelle n’est peut-être pas aussi incohérente qu’elle en a l’air. Les avis contradictoires des scientifiques complaisamment étalés dans les médias, les files soviétiques devant les labos pour se faire tester, les résultats qui prennent des jours, l’absence de contrôle dans les autoconfinements des personnes positives qui auront eu par ailleurs largement eu le temps pendant une semaine de contaminer leurs proches avant de connaître leur état, tout cela ressemble certes à un vaste chaos créé par des incompétents qui font remonter tranquillement mais surement les indicateurs de l’épidémie. Au point que la presse étrangère commence à regarder la France comme on regardait le Brésil il y a quelques mois. Mes voisins belges viennent ainsi de déclarer  les départements du Nord et du Pas-de-Calais en zone rouge sauf pour les voyages essentiels et… « les amours de longue durée » si les tourtereaux vivent de part et d’autre de la frontière : « à savoir une relation qui dure depuis un an au moins si elle se vit sous le même toit ou deux ans, s’il s’agit d’une relation à distance. » On savait depuis Beigbeder que l’amour dure trois ans, on ne savait pas qu’il n’existait qu’au bout d’un seul pour les autorités sanitaires d’Outre-Quiévrain.

Le virus n’aime pas les fainéants

Mais on aurait bien tort de se moquer. Le père Ubu est aussi très à l’aise en France. Par exemple, chez nous, le virus n’aime pas les fainéants. Il peut attaquer à peu près dans tous les lieux où l’on s’amuse, où l’on se repose, où l’on boit au comptoir, où l’on se cultive comme en témoignent les nombreuses suppressions des journées du patrimoine. En

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Lire la suite