Home Culture “L’Homme fidèle”: Louis Garrel est bien le fils de ses pères

“L’Homme fidèle”: Louis Garrel est bien le fils de ses pères

Avec Lily-Rose Depp et Laetitia Casta, il forme un fabuleux trio amoureux

“L’Homme fidèle”: Louis Garrel est bien le fils de ses pères
Louis Garrel et Lily-Rose Depp dans "L'Homme fidèle", de Louis Garrel - ©Paradis Films

Au cinéma, la reproduction a du bon. La preuve par Louis Garrel et son Homme fidèle.


N’en déplaise aux thuriféraires du « divin » Bourdieu, la reproduction a parfois du bon, et notamment quand elle est artistique. Depuis des décennies maintenant, la tribu Garrel comble le cinéma français. Tout a commencé avec le grand-père et acteur, Maurice, puis avec son fils le cinéaste Philippe, et se poursuit avec le petit-fils Louis, acteur et cinéaste (sans oublier sa sœur, la talentueuse Esther). Après un premier film comme réalisateur, Les Deux Amis, l’héritier dynastique nous revient cette fois avec L’Homme fidèle, parfaite variation sur l’éternelle figure du trio amoureux. Et le point de départ, cette fois, c’est le Marivaux de La Seconde Surprise de l’amour, quand une veuve rencontre un homme esseulé.

Garrel chante avec délicatesse dans son arbre généalogique : celui d’un cinéma français qui irait du côté de Truffaut et de Téchiné notamment. On en veut notamment pour preuve le recours inspiré aux musiques existantes du surdoué Philippe Sarde, des partitions écrites auparavant pour Téchiné et Rouffio. Et quand on évoque Sarde, Sautet n’est jamais très loin. Avec ce deuxième film, Louis Garrel, qui se met en scène aux côtés de Laetitia Casta et Lily-Rose Depp, prouve que sa « petite musique » prend de l’ampleur, comme la formidable scène initiale qui donne son tempo au film. Et rappelle que le rebondissement est au cœur de tout désordre amoureux. Louis Garrel signe un film savoureux.

L’Homme fidèle, de Louis Garrel, en salles depuis le 26 décembre 2018.

Janvier 2019 - Causeur #64

Article extrait du Magazine Causeur


Previous article Alain Finkielkraut: être un intellectuel aujourd’hui, c’est se battre contre le déni idéologique
Next article 2019: bonne année de Nice!
Critique de cinéma. Il propose la rubrique "Tant qu'il y aura des films" chaque mois, dans le magazine

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération