Home Brèves Etats-Unis: quand les séries désorientent les juges

Etats-Unis: quand les séries désorientent les juges

Etats-Unis: quand les séries désorientent les juges
"Les Experts : Miami" d'Ann Donahue, Anthony E. Zuiker et Carol Mendelsohn (2002) / Andrew Macpherson

Depuis le succès mondial des Experts, la médecine légale et la police scientifique sont devenues un filon inépuisable pour les séries hollywoodiennes. Rien à redire, sauf que ce succès s’est traduit par des effets secondaires indésirables sur la justice américaine. Face aux prouesses des détectives en blouse blanche, les téléspectateurs ne savent pas toujours faire la part des choses. Et, ce qui est plus fâcheux, il se trouve même un certain nombre de juges ou de procureurs pour croire que quelques épisodes de Rizzoly & Isles ou de NCIS seront d’une plus grande aide que tous les articles du Journal of Forensic Sciences.

Preuves à conviction

Selon deux rapports officiels publiés récemment aux États-Unis, beaucoup trop d’éléments de preuves utilisés lors des procès sont d’une validité scientifique insuffisante, ce qui n’empêche pas les principaux acteurs de la justice américaine de leur accorder une confiance excessive.

Or, les indices relevés sur des scènes de crimes (empreintes de semelles, traces de pneus, ou encore marques de morsure sur les cadavres) emportent fréquemment la décision de jurés nourris aux mêmes séries que le juge et le procureur du comté. Pourtant, des experts de la police scientifique eux-mêmes estiment que ces indices sont trop souvent médiocres et que leur surinterprétation a provoqué un nombre inquiétant d’erreurs judiciaires. Qu’on se rassure, les hôpitaux américains sont peut-être des lieux plus sûrs que les prétoires. Dr House n’est toujours pas au programme des facs de médecine.

Décembre 2017 - #52

Article extrait du Magazine Causeur


Previous article Jérusalem: Trump et Israël “humiliés” par l’ONU? Pas du tout!
Next article Retro 2017 (2/8) – François Fillon dénonce un “cabinet noir” de l’Elysée
est historien et directeur de la publication de Causeur.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération