Quantcast
Home Édition Abonné Frelons : le grillage de la honte


Frelons : le grillage de la honte

Le silence des associations antiracistes n’a que trop duré

Frelons : le grillage de la honte
Frelon trouvé dans le Parc National des Cevennes. © Sipa Numéro de reportage : 00635504_000047

Dans les années 1980, le groupe d’intervention culturelle Jalons avait sorti un pastiche devenu culte : Lougarou-magazine, flanqué du titre « Nos épagneuls seront-ils encore bretons dans trente ans ? » Trente ans plus tard, la bande à Basile de Koch semble avoir infiltré la Foire de Paris pour récompenser un apiculteur breton inventeur d’un piège à frelons… asiatiques. Comme le rapporte l’édition finistérienne du quotidien Le Télégramme, le Géo Trouvetou armoricain s’appelle Denis Jaffré. Ce dernier a obtenu début mai le Grand Prix du concours Lépine pour sa machine à piéger la Vespa velutina. Une espèce particulièrement coriace de frelon à pattes jaunes qui attaque les abeilles et leur déchire le thorax pour en faire des boulettes destinées à sa progéniture.

Les Européens d’abord

Mais cette terreur des ruches ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir pour nos butineuses. Bientôt vendu sept euros, le casier machiavélique conçu par l’ingénieux Jaffré se compose d’un appât mielleux attirant irrésistiblement le prédateur vers un sas grillagé. Trop large pour retenir les abeilles, cette barrière l’est aussi pour piéger les frelons européens (Vespa crabro) réputés plus gros et inoffensifs. Oui, vous avez bien lu, cette espèce autochtone échappe à la mort promise à ses cousines de couleur. Devant pareille discrimination entre hyménoptères, le silence des associations antiracistes n’a que trop duré.

Juin 2018 - #58

Article extrait du Magazine Causeur


Previous article Philippe Lançon, résilient par le sang versé
Next article Journalistes et migrants: quand on aime, on ne compte pas!
est journaliste.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération