Home Société Et le Sacré-Cœur refit l’union de la gauche…


Et le Sacré-Cœur refit l’union de la gauche…

Il est vrai qu’elle n’est capable de se rassembler que pour les enterrements

Et le Sacré-Cœur refit l’union de la gauche…
Photo Unsplash

La basilique pourrait être inscrite aux monuments historiques. Mais la gauche n’est pas d’accord, évoquant le “respect” dû aux révoltés de 1871.


La basilique qui défigure la Butte Montmartre et Paris va être classée. Décision qui meurtrit les cœurs sensibles des élus socialistes, communistes et écologistes au Conseil de Paris. Ils ont voté contre.

Ces révolutionnaires en fauteuil roulant affirment que le classement du Sacré-Cœur constituerait une insulte à la Commune. Quoi de plus noble que de se draper dans le linceul des Communards fusillés par les Versaillais ! En réalité si le Sacré-Cœur est une insulte, c’est une insulte au bon goût et à la beauté.

Une légende urbaine

Son architecture témoigne du talent bancal d’un chef pâtissier qui aurait abusé de crème fouettée pour confectionner sa pièce montée. Mais une légende veut que le Sacré-Cœur ait été bâti pour « expier les crimes de la Commune ». Elle est compréhensible mais reste quand même une légende.

A lire aussi: Le Sacré-Cœur: monument hystérique

L’idée du Sacré-Cœur a germé dans l’esprit de deux très riches bourgeois catholiques au lendemain de la défaite contre les Prussiens. Mais elle n’a commencé à prendre corps qu’en 1873, soit deux ans après l’écrasement de la Commune.

Deux présidents, Thiers puis Mac Mahon, firent le nécessaire pour que le Sacré-Cœur voit le jour. Tous deux participèrent au massacre des Communards. Le lieu choisi par eux : la Butte Montmartre. C’est là que les insurgés parisiens furent exécutés par centaines.

Et le pèlerinage au Père Lachaise ?

De là naquit la légende. Elle a le charme nostalgique du Temps des Cerises chanté par Jean-Baptiste Clément, ardent Communard. Même fausse on est en droit de la trouver belle.

Mais que des petits bourgeois, rouges, roses, arc-en-ciel s’en emparent constitue une insulte à ceux qui sont tombés sur les barricades en mai 1871. Un peu plus bas que le Sacré-Cœur il y a le Père Lachaise avec son mur des Fédérés où les Versaillais fusillèrent sans compter.

Il fut un temps où chaque année au mois de mai la gauche s’y rendait en pèlerinage. Les élus « révolutionnaires » du Conseil de Paris sont trop paresseux pour y aller. C’est escarpé et peu accessible aux vélos et aux trottinettes…


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article L’augmentation de l’insécurité dans les campagnes est sensible, malgré les confinements!
Next article Gastronomie: la botte secrète de l’Italie
est journaliste et essayiste

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération