Savez-vous qu’entre Louis XIV et Dieudonné M’Bala M’Bala, il existe un point commun ? La tardive naissance du roi, attribuée à la générosité du ciel (peut-être, en fait, à Mazarin) après moult fausses couches de sa mère Anne d’Autriche et malgré la faible puissance sexuelle de son père Louis XIII, fit qu’on le surnomma « Louis Dieudonné ». Le fruit d’une sorte de miracle. L’origine du prénom de l’humoriste iconoclaste tient très probablement à d’autres raisons. Mais pour ce dernier, qui passe auprès d’aucuns pour le roi du rire, nul doute que son prénom l’ait poussé à se vouloir le meilleur. Une sorte de miracle, lui aussi. Le théâtre de la Main d’or serait son Versailles. De là viendraient la superbe du personnage, l’audace de ses transgressions, son charisme bizarre, et finalement son succès. C’est du moins une explication.

Mais il existe entre eux une différence majeure. Au temps de Louis XIV, l’antisémitisme, au sens racial du terme, n’existait pas. On reprochait aux juifs d’être ce qu’ils faisaient, pas de faire ce qu’ils étaient.

*Photo : Michel Euler/AP/SIPA. AP21521251_000001.

Lire la suite