Tests Covid-19: gare à la panique engendrée par leur effet grossissant


La chose était incertaine au début de l’épidémie, elle est beaucoup plus claire aujourd’hui: le nouveau virus n’est guère plus dangereux que les virus qui étaient antérieurement présents, et ces derniers n’ont jamais nécessité la mise en place de telles mesures sanitaires. La crise que nous essuyons est donc bien davantage due à notre capacité spectaculaire à emmagasiner des données et à notre incapacité à pouvoir les traiter avec discernement et sérénité. C’est à travers une loupe grossissante que le « big data » nous fait voir la réalité et celle-ci, devenue difforme ou spectaculaire, nous effraie… Nous ne vivons pas une crise sanitaire mais bien une crise « d’acuité ».

Un délicieux fromage

Ceci me rappelle une histoire de fromage. Nous étions quelques naturalistes, rassemblés pour quelques jours sur un plateau venteux du Massif Central. Étudiant minutieusement la zone, nous étions dispersés sur le terrain durant la journée. Le soir venu, devant une immense cheminée, une grande table nous rassemblait pour le repas. L’un des temps forts du diner était l’arrivée du plateau de fromage. Ni le Saint-Nectaire, ni le Cantal en était la vedette, mais un curieux fromage que l’un d’entre nous avait amené du Livradois voisin. Fabriqué à base de lait cru de vache, cylindrique et de la taille d’une grosse orange, il s’appelait « le fromage aux artisons »… 

A lire aussi: La Covid, prétexte à un despotisme doux

Il est peu de dire que ce met avait conquis notre petit comité. Savoureux, il avait, en sus de son goût, une particularité qui le distinguait de ses illustres voisins : son affinage était assuré par des acariens qu’on appelait aussi des artisons… Aux dires de notre fournisseur, des millions d’entre eux sévissaient sur sa croute. Ainsi, avec une minutie de biologistes et la certitude de ne rien pouvoir remarquer, nous examinions le fromage avant de le savourer sans aucune sorte d’appréhension. Un soir cependant, un petit malin eut l’idée d’apposer sur la table une loupe binoculaire et plaça sous la lentille un morceau du fromage. L’un après l’autre, penché sur la loupe, nous découvrîmes un spectacle effrayant. Grouillants, blancs

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Lire la suite