Un bolsonariste considère l’esclavage comme « bénéfique aux Afro-descendants »


Au Brésil, on ne plaisante pas avec l’esclavage. Nommé à la tête de la Fondation Palmares, une organisation chargée de promouvoir les valeurs culturelles, historiques, sociales et économiques de la société noire au Brésil, Sergio Camargo en a fait l’amère expérience. Quelle mouche a donc piqué ce bolsonariste au teint chocolat et descendant d’esclaves affranchis à la veille de la chute de la monarchie en 1889 pour qu’il déclare sur les réseaux sociaux que l’esclavage avait été « bénéfique pour les Afro-descendants » ? Suspendu de ses fonctions à la fin de l’année dernière, ce « Noir de droite » revendiqué a finalement été réintégré courant février sur décision de l

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Avril 2020 - Causeur #78

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite