Home Brèves XV de France : kartinguer n’est pas jouer


XV de France : kartinguer n’est pas jouer

On en rirait presque. À peine remis des pitoyables déclarations et autres articles de la presse sportive entre le match contre les Gallois et celui contre les Anglais, on est tombé de notre chaise en lisant, en diagonale comme souvent sur un site jugé bien informé, un article qui suivait un titre ô combien racoleur et révélateur : « Une séance de karting pour soigner l’esprit d’équipe ».
« Soigner l’esprit d’équipe… ». Dans ce tournoi où la bleusaille a autant brillé que déjoué, on met nos 23 gaillards frais et reposés – du fait de leur semaine tranquille à user les bancs des gradins (on se demande d’ailleurs encore pourquoi ils ne sont pas restés à Marcoussis pour s’entraîner) – sur un kart. Faire des tours de piste à défaut d’arpenter les terrains, tourner les volants plutôt que faire tourner les têtes (qui sait, ils pourraient peut-être enfin faire des passes plus justes) : voilà une nouvelle prouesse de nos entraîneuses (pour reprendre à notre compte l’expression du « Pilier »).
« Soigner l’esprit d’équipe… ». Mais de l’esprit, l’équipe en a ! L’esprit, n’est pas le problème ! Le problème, c’est que l’Equipe de France a mal ! Très mal ! Sinon, comment expliquer qu’elle bafouille un rugby minable en traînassant les guiboles depuis deux matchs ?
Philippe Saint-André, notre sangloteur national surnommé « le goret », n’a donc rien trouvé de mieux qu’aiguiser les crampons de nos coqs sur des tarmacs puants ? Mais, et puisqu’il faut les raffermir, emmenez-les donc chez nous, au Pays basque ! Faites-leur faire des stages avec les forces spéciales du 1er RPIma ! Faites-les humer les embruns et la fraîcheur des cimes pyrénéennes ! Et qu’ils jouent bon sang ! Mais au grand air, un ballon à la main, quitte à les amener faire de l’auto-tamponneuse le soir !
Sacrebleu ! Sacrés Bleus… ils ne jouent pas ou presque, et vous les mettez dans une salle de jeu pour adultes alors qu’ils mériteraient double dose de vidéo, double dose d’ateliers, double dose de musculation, double dose de passes ?! PSA, où allez-vous chercher tout ça ?
À notre avis, nous prendrons une danse à Twickenham cet après-midi, en dépit du retour du magnifique Nyanga aux poumons d’airain et à la musculature splendide. À ce sujet, nous ne comprenons pas pourquoi Claassen (un Sud-Af’ de naissance) vient gueuler l’hymne national alors que nos troupeaux locaux sont pleins de 3e lattes gaillardes et excellentes… Allez savoir si ça ne désespère pas ces derniers, qui pourraient prétendre à une seconde chance d’enfiler la maille française, de regarder un type qui ne chiale pas (et on le comprend) pour La Marseillaise.
Du karting pour nos coqs, il fallait y penser, Saint-André l’a fait.


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Gaza : tant que la trêve tient…
Next article Nouvelle vogue

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération