Malgré l’enthousiasme des constructeurs automobiles pour les voitures autonomes, les machines auront encore besoin de l’homme pour un certain temps. 


Les salons automobiles classiques sont inquiets. Au dernier Mondial de Paris, plusieurs marques phares ont brillé par leur absence. Où vont donc les constructeurs ? Au Consumer Electronics Show (CES) qui se tient à Las Vegas tous les ans début janvier ! De plus en plus de constructeurs automobiles préfèrent le célèbre salon consacré à l’innovation technologique en électronique grand public. Si vous n’êtes pas geek, mais que ce nom vous dit tout de même quelque chose, c’est parce qu’Emmanuel Macron s’y est rendu il y a trois ans. Alors barbu et ministre de l’Économie, le futur président y avait organisé la fameuse soirée dont le financement est aujourd’hui sous le coup d’une enquête.

« Il y a encore beaucoup de travail devant nous… »

Entre la « start-up nation » macronienne et le salon CES, un même mot d’ordre fait d’ailleurs loi : mobilité. Exit l’auto fétiche du XXe sièc

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Février 2019 - Causeur #65

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite