On l’a suffisamment lu et entendu partout depuis lundi, The Artist de Michel Hazanavicius vient de remporter trois Golden Globe dimanche soir à Hollywood. Les critiques du monde entier sont enthousiastes et même la très francophobe presse populaire britannique a recommandé à ses lecteurs d’aller voir le film frenchie toutes affaires cessantes.

Hélas, cet engouement innatendu a provoqué quelques dégâts collatéraux : selon le magazine américain Hollywood Reporter, la plus grande chaîne de cinéma du Royaume-Uni, Odeon and UCI Cinemas, a dû rembourser leurs billets à « une poignée de spectateurs de Liverpool mécontents« . Et pour cause, les malheureux ne savaient pas que The Artist était un film muet.

Après avoir dans un premier temps démenti l’information, un porte parole d’Odeon and UCI Cinemas a fini par reconnaître les faits, tout en s’efforçant de les minimiser. « Nous avons eu des problèmes avec quelques clients. Ceux qui ne savaient pas que The Artist étaient un film muet ont été remboursés » a-t-il déclaré.

On ignore si ce genre de rébellion anti-muet a touché d’autres pays, mais nous ne saurions que mettre en garde les éventuels spectateurs mécontents. Certes, il peut paraître surprenant de voir un film où les acteurs ne pipent mot. Mais devoir subir pendant 120 minutes les dialogues lourdingues, clichetons et moralisateurs de la plupart des films français actuels est une expérience bien plus traumatisante…

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Marc Cohen
est rédacteur en chef de Causeur.est rédacteur en chef de Causeur. Pilier du Groupe d’Intervention Culturelle Jalons, il a notamment été rédacteur en chef de "L’Idiot International ".
Lire la suite