Comment raconter le dernier spot de SOS Racisme et surtout qu’en penser ? Le résumé tout d’abord : une jeune institutrice vigilante et citoyenne, à la recherche de l’amour via un site de rencontre, écourte pour le moins impoliment deux rendez-vous. Le prétexte ? Le premier de ses amoureux en puissance lui déclare naïvement, le monstre, qu’il ne votera pas aux prochaines élections pour cause de foot. Le second, pire monstre encore, quant à lui se rendra bien aux urnes mais pour soutenir le Front National ! Enfer et ténèbres!

La jeune femme, qu’on présume engagée politiquement quoique pas forcément à l’UMP, n’écoutant que son dégoût devant la bête immonde, s’enfuit courageusement sans tenter la moindre ébauche de discussion avec les deux mauvais citoyens qu’elle laisse plantés seuls à la terrasse d’un café. Manifestement, l’addition c’est pour eux, la conscience citoyenne n’a que faire de la discussion et ne se risque pas à offrir un verre à la bête de l’apocalypse. La leçon : « trop de fachos tue la libido ».

Étrange défense de la citoyenneté que cette jeune institutrice « consciente » refusant le débat, plus étrange même de ravaler l’abstinent des isoloirs, pourtant noir de peau, au fascisme. A ce compte-là, en multipliant les abstentionnistes, près de 15%, et les intentions de vote pour Marine Le Pen, puisque cela ne fait aucun doute la fille de Jean-Marie est au moins fasciste, la droite dure culminera à l’approche des 40% au premier tour. Bref, la France est à l’aube d’une nouvelle vague brune, ou blonde en l’occurrence. Peut-être faudrait-il en ce cas annuler les élections afin d’éviter le plébiscite nazi ? Ou interdire le Front National ? Ou encore rendre obligatoire le vote socialiste ? En implicite SOS Racisme, dont Baudrillard nous disait déjà il y a quelques temps que cette association – à l’instar de SOS Baleines avec les cétacés – avait vocation à sauver le racisme, ne nous laisse guère d’autre choix que de recourir à des mesures de salut public, dussent-elles être expéditives…

Notons cependant que le spot a été retiré par son utilisateur et qu’il n’est plus disponible que sur le site du Nouvel Obs. Les « Potes » auraient-ils pris conscience de son absurdité ? A moins que nous puissions tirer une autre conclusion de ce petit monument de la bienpensance la plus crasse : entre le black fan de foot et le blanc-bec nazillon, seule la jeune institutrice semble capable de voter « juste ».

La vision du monde de SOS Racisme partagée entre un noir con et un blanc facho, nous oblige à cette morale : seule une femme peut désormais nous sauver… Comprenne qui pourra… En attendant, le débat démocratique se porte comme un charme. Dormez, tout va bien…


Le NON des gens : Trop de fachos, moins de… par SOSRACISME2012

Lire la suite