La nouvelle affiche de campagne du candidat Hollande est arrivée. Je me suis amusé, mauvais esprit oblige, à mesurer approximativement les surfaces de l’image et leurs attributs : un rectangle vertical, comme un portrait classique, le visage de face du candidat occupe environ 60%, propre, aimable, sympathique, sérieux mais bonhomme, le fond est occupé par environ 30% de ciel bleu, de légers nuages vaporeux floutent, mais si peu, l’avenir radieux : le ciel, lieu des anges, des avions, des oiseaux et des purs esprits.

Le paysage terrestre quant à lui, c’est-à-dire la France physique (réelle ou fantasmée) représente à tout casser 10% et c’est un lointain montagneux vaguement habité (la Corrèze probablement) Le slogan de campagne s’inscrit en bas comme un sous-titre dans un film en V.O.

Je vous laisse le soin d’interpréter selon votre bonne ou mauvaise foi…
J’ai ensuite repris l’affiche du candidat Sarkozy pour comparer (toujours ce fichu mauvais esprit qui me guide) : rectangle horizontal, comme un billet de banque ? Les surfaces sont encore plus édifiantes: le portrait, de profil comme un empereur (c’est le président), occupe environ 40% de l’image, le reste se compose, en haut, de 40% de ciel bleu immaculé et en bas, de 20% d’eau de mer ! Pas un centimètre carré de France terrestre : c’est le président des pêcheurs bretons et de Brice de Nice.

Le slogan de Nicolas Sarkozy s’inscrit évidemment dans le ciel : je vous laisse également le soin de décrypter; quant à moi, mon opinion est faite: ces deux-là se préoccupent de la France et des imbéciles qui la peuplent comme de leur première tétine, mais cela n’engage que moi…

Lire la suite