Quantcast
Home Brèves Qu’y a-t-il d’étonnant à ce qu’un économiste se trompe ?


Qu’y a-t-il d’étonnant à ce qu’un économiste se trompe ?

Il n’est pas nécessaire d’être de gauche pour constater l’inanité des prédictions économiques de droite. L’une des plus amusantes concerne l’explosion des taux d’intérêt sur la dette française, laquelle devait accompagner, pour ainsi dire mécaniquement, l’élection de François Hollande. Le président élu, l’effet mécanique n’a pas eu lieu. Cette prévision avait pourtant tous les atours de la technicité. Quant à son auteur, inutile de préciser qu’il continue de jouir d’une excellente réputation auprès de ses pairs. En somme, le seul problème de cette prédiction est sa fausseté, encore que parler de fausseté, ou de problème, paraît bien exagéré.

Qu’y a-t-il d’étonnant à ce qu’un économiste se trompe ? Les prédictions économiques sont si régulièrement fausses que nous ne prêtons plus à leur destin qu’une attention distraite. Les feuilles mortes se ramassent à la pelle, et ce n’est pas l’automne qui me contredira.


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article La presse grecque chamboulée par la crise
Next article Pour le mariage, l’adoption et le bonheur de tous, pour tous, avec tous

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération