Home Brèves Pourquoi tout est bien dans le meilleur des mondes possibles


Pourquoi tout est bien dans le meilleur des mondes possibles

Si j’étais un exploité (ce qu’à Dieu ne plaise) je pense que je ne laisserais personne dire que le monde est en crise. La crise est le mot préféré des imbéciles et des puissants. Il permet de diluer les responsabilités individuelles (voyez l’usage de ce terme en politique toutes les fois qu’il s’agit d’excuser un bilan particulièrement déplorable), ou, ce qui revient au même, de demander aux pauvres de contribuer solidairement au renflouement des riches. Sans ce petit mot diabolique, il serait impossible de réaliser ce prodige : demander à ceux qui n’ont rien fait de se serrer la ceinture. Même Dieu n’y avait pas pensé : punir l’innocent pour les péchés du coupable.

On comprend que ce mot soit invoqué par les banquiers, repris par les experts, puis relayé par tous les journalistes du royaume. Le comble est atteint lorsque le bas peuple, croyant faire montre d’une admirable lucidité politique, paie son tribut au Souverain Poncif en parodiant l’inquiétude des élites. Il est vrai que se soucier du futur vous donne un air intelligent sur un plateau de télévision. Il n’en reste pas moins que, si j’étais un exploité, je me méfierais comme de la peste du mot “crise”. Quel terme lui opposer ? Voltaire prête à Leibniz la formule suivante : tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles. Etant donné l’usage éhonté que les partisans de l’austérité font du pessisme ambiant, j’ose affirmer qu’elle constitue une excellente formule contre les prophètes de malheur qui n’attendent que le malheur pour enfoncer la tête du peuple sous l’eau.


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Un photographe nommé désir
Next article Vacances, j’oublie tout !

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération