Home Édition Abonné Avril 2019 God save the queer?


God save the queer?

Des parents musulmans s'opposent à un cours sur l'homosexualité à l'école

God save the queer?
Christopher Furlong/Getty Images/AFP

En Angleterre, une école a essayé d’expliquer aux enfants que l’homosexualité n’était pas un souci. Et, avec des parents musulmans, elle a eu des problèmes…


Anciennement joyau industriel de l’Angleterre, Birmingham est devenue en quelques années un symbole du multiculturalisme. Qu’on le veuille ou non, ses 21 % d’habitants musulmans n’ont pas épousé les valeurs du progressisme à la sauce stilton. La preuve par l’école primaire Parkfield, qui a décidé d’inclure dans son programme l’enseignement LGBT, c’est-à-dire d’expliquer aux enfants que l’homosexualité n’est pas un problème.

Allah lave plus vert que vert

Pour protester, des parents d’élèves musulmans ont retiré leur progéniture de l’établissement pendant 24 heures. Quatre cents parents de confession musulmane ont même fait circuler une pétition appelant à l’arrêt total de ce projet.

Ce n’est pas une première. L’enseignant à l’origine de ce projet, d’ailleurs homosexuel, avait déjà dû démissionner d’une autre école de Birmingham après avoir reçu des menaces pour avoir lancé une plate-forme semblable.

A lire aussi: “Il y a dix ans, ce n’était pas possible d’être homosexuel et musulman”

Cette année, c’est une mère d’élève qui a mis le feu aux poudres : Fatima Shah a retiré sa fille de dix ans de l’école au motif que les enfants étaient trop jeunes pour qu’on leur parle d’homosexualité. Gênée aux entournures, la députée travailliste locale Shabana Mahmood jongle tant bien que mal entre la défense des homosexuels et le respect des croyances religieuses si chères à Jeremy Corbyn. Tout le monde n’a pas cette souplesse : d’après The Guardian, l’école de Parkfield a suspendu les cours LGBT courant mars.

Avril 2019 – Causeur #67

Article extrait du Magazine Causeur


Previous article La gauche mexicaine à la conquête de l’Occident diabolique
Next article Catholiques, profanés en leur pays
est enseignante.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération