Cela s’appelle les « Matins d’été », six semaines de pause pour les animateurs habituels de l’émission matinale d’info de France Culture. Ces gens-là ont, paraît-il, droit à des vacances. Les producteurs de cette émission, Marc Voinchet et son acolyte Brice Couturier, sont de gros malins : ils ont choisi, comme plagiste de leur émission, un certain Benoît Bouscarel, rédacteur en chef adjoint du Mouv’, la station « djeun » de Radio France, qui fait des bides d’audience retentissants. Dès les premières émissions, on s’est demandé en effet si les deux compères partis en vacances n’avaient pas, à dessein, installé sur leur fauteuil une caricature de gauchiste sectaire pour se faire désirer pendant tout l’été.
Chaque « débat » où ledit Benoît Bouscarel se pique de « prendre de la hauteur » est conçu selon le modèle « Dupond-Dupont » de Tintin. Le plus haut degré de controverse acceptée est celui qui met aux prises la gauche et l’extrême gauche. En complicité avec une rédaction de l’info à France culture déjà passablement partielle et partiale, qui était quelque peu contrebalancée par le duo Voinchet-Couturier, c’est la grosse artillerie anti-américaine qui nous est balancée chaque matin à partir de sept heures. Obama proteste contre l’asile donné par Poutine à Snowden ? Bouscarel s’efforce de faire dire au pauvre intérimaire de Washington qu’Obama est de la race des Nixon ou Reagan ! Le comble a été atteint jeudi 8 août vers 8h34 où une « experte », Anne Giudicelli, invitée par Bouscarel à commenter la situation au Yémen a déclaré :  « Le 11 septembre, c’est un peu la Shoah des Etats-Unis. A partir de là, ils ont décidé que tout leur est permis. »
Cette analyse percutante ne suscite aucune réaction de la part de l’animateur, et l’approbation chaleureuse de l’autre « expert »,  un ambassadeur à la retraite, qui se lâche dans un anti-américanisme débridé après des décennies de baisage de babouches de potentats arabes. Non, à la réflexion, Voinchet et Couturier n’auraient pas été si cruels avec leurs auditeurs habituels. Ils ne sont pas partis en vacances. Ils ont étés enlevés  par un commando d’Al Qaïda, et le pouvoir fait silence. Une honte.

Lire la suite