Rien ne ferait plus plaisir à Emmanuel Macron que d’être un jour considéré par les éleccteurs comme le président des gens de peu!


Le président de la République « exhibe ses racines picardes » écrit Le Monde. Dans ce cas précis les guillemets sont absolument nécessaires.

Les chargés de presse de l’Elysée s’affairent autour des journalistes. Et à la façon d’un mantra ils répètent : « le président est picard, il est des Hauts-de-France, il aime les territoires, il vient de province, il vient de quelque part ». Il s’agit de montrer qu’Emmanuel Macron a les pieds solidement enfoncés dans la glèbe picarde.

Plus Rastignac que Valmont?

C’est gros comme un camion et ça ne passe pas. Ce « quelque part » mérite d’être précisé. Il se trouve sur le parvis de la cathédrale d’Amiens. C’est un bar à chocolats qui porte le nom de Jean Trogneux. La vitrine d’une chocolaterie fondée en 1872. Une des plus grosses fortunes de la ville.

A lire aussi: Gilets jaunes, l’échec du Tea party français?

En dehors de Macron, Amiens a un enfant célèbre: Choderlos de Laclos, l’auteur des Liaisons dangereuses. Le président de la République n’est pas dans ce registre littéraire. Et on ne l’imagine pas en Valmont. Il a préféré épouser une fille Trogneux… Certes, il est lui aussi de bonne famille: un père professeur de neurologie, une mère médecin.

Voilà pour les « racines picardes » d’Emmanuel Macron.

Une image à corriger

Le président des riches ne veut pas, ne veut plus, qu’on l’appelle le président des riches. Quand il va au Touquet pour le week-end, il dort dans une belle villa qui appartient depuis longtemps aux Trogneux. Et ce n’est toujours pas de sa faute si Brigitte l’a reçue en héritage…

A notre avis, Macron doit encore faire quelques efforts pour convaincre qu’il est picard. A ne pas confondre avec les produits surgelés du même nom. Quoi qu’a bien y réfléchir… Pourquoi ne convierait-il pas les journalistes à l’Elysée afin de leur montrer comment il se détend en cuisinant des flamiches, des rissoles laonnaises et des ficelles picardes ?

Cela serait-il suffisant pour effacer son image de président des riches et se débarrasser de ce stigmate?

Lire la suite