Quantcast
Home Brèves Lutte contre le viol : Gloire aux féministes du Bangladesh !


Lutte contre le viol : Gloire aux féministes du Bangladesh !

Deux versions radicalement contradictoires s’affrontent dans l’affaire DSK. Et certains dont votre serviteur pensent qu’on ne connaitra jamais la vérité avec certitude. Nombre de mes amis font confiance à la justice de leur pays ou d’ailleurs, personnellement je n’ai jamais confondu condamné et coupable ni, bien sûr, innocenté et innocent, surtout dans ce genre d’affaire où le « smoking gun », la preuve flagrante, ne peut pas exister.

Enfin, pour tout dire, je croyais qu’elle ne pouvait pas exister, et j’avais tort : L’AFP nous a appris hier, qu’une Bangladaise de 40 ans avait confondu sans aucune contestation possible un homme qui avait tenté de la violer alors qu’elle dormait dans sa maison.

Les policiers de la ville de Jhalakathi, à environ 200 km au sud de la capitale Dacca n’ont eu aucun mal à la croire quand elle est venue porter plainte. Cette formidable dame avait en effet joint à sa propre parole le corpus delicti, à savoir le pénis de son agresseur, qu’elle avait-elle même tranché avec un couteau de cuisine.

Après quoi le violeur est parti sans demander son reste. La plaignante, elle, a enrobé l’arme par destination dans un sachet plastique, puis l’a tranquillement apporté au commissariat local. Toujours d’après l’AFP, qu’on ne remerciera jamais assez pour cette réjouissante histoire, les policiers n’ont eu aucun mal, compte tenu de la nature de sa blessure, à retrouver le coupable dans un hôpital du coin…


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Montebourg : la démondialisation heureuse ?
Next article Ne nous délivrez pas du mâle !
De l’Autonomie ouvrière à Jalons, en passant par l’Idiot International, la Lettre Ecarlate et la Fondation du 2-Mars, Marc Cohen a traîné dans quelques-unes des conjurations les plus aimables de ces dernières années. On le voit souvent au Flore.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération