Avec tout ce qui se passé de l’autre côté de la Méditerranée, j’ai failli oublier de vous relater un évènement d’importance survenu outre-Atlantique il y a deux semaines: la dixième édition de No pants subway ride à New York, épicentre d’un phénomène qui touche désormais de nombreuses villes américaines et plus de vingt de pays dans le monde. Cela consiste, à un moment précis, à baisser simultanément jupes et pantalons dans le métro, quelle que soit la température mais en gardant évidemment ses sous-vêtements. On hésite sur les interprétations à donner à cette manifestation : accès de festivisme bobo qui aurait intéressé Muray ? Ou art très anglo-saxon du nonsense ?

A moins que… A moins qu’il ne s’agisse d’une forme de protestation symbolique contre les extrémités auxquelles sont réduits les citoyens américains depuis que les plans de rigueurs portent essentiellement sur ceux qui prennent le métro, justement. Il est donc fort probable que la prochaine édition de No pants subway ride en 2012 s’étende à un certain nombre de pays européens pour ne pas dire à tous. Mais comme les populations grecque, espagnole, irlandaise, portugaise, roumaine, italienne et peut-être bien française seront déjà en slip, cela risque de virer à l’exhibitionnisme continental face à une police en sous-effectif qui ne saura plus où donner du procès-verbal.

Lire la suite