La banalisation du voile accompagne la progression de l’islamisme. Et Judith Waintraub du Figaro magazine a bien le droit de le penser


Vendredi 11 septembre dernier, notre consœur Judith Waintraub, journaliste au Figaro Magazine, postait le message suivant sur Twitter : « 11 septembre », en accompagnement d’une vidéo de BFMTV présentant une étudiante proposant des conseils de cuisine avec un voile islamique.

De nombreux utilisateurs du réseau social ont alors fait part de leur désapprobation, estimant que le message de la journaliste était indigne voire raciste. La musique habituelle.

Banalisation du voile islamique à la télé

Pire, la journaliste a reçu des menaces par plusieurs comptes anonymes. Un compte a proféré: «On va te rafaler ta mère comme 2 frères sur Charlie». En plein procès des attentats, cela fait tout de même très mauvais genre.

Gerald Darmanin, le ministre de l’Intérieur, a réagi, tout comme de nombreuses personnalités politiques de premier plan qui soutiennent la journaliste. « Quels que soient les désaccords, parfois profonds, que j’ai avec Judith Waintraub, je condamne vivement les menaces de mort qu’elle reçoit » a indiqué le ministre.

Indignations

Manuel Valls va plus loin et s’en prend à Nadia Hai, Ministre déléguée chargée de la Ville qui avait trouvé l’allusion de Waintraub « triste et indigne » : «Soutien total à Judith Waintraub. Face aux menaces et aux intimidations il n’y a pas de place pour le ‘mais’ et le relativisme…et surtout de la part d’un(e) ministre». L’eurodéputé LR François- Xavier Bellamy, enfin, résume bien le cœur du problème :  «Une journaliste est menacée de mort, mais certains élus préfèrent s’indigner de son tweet… Oui, la banalisation du voile accompagne la progression de l’islamisme. Et consentir à la terreur qui veut interdire toute critique, c’est s’en rendre complice». Causeur ne peut qu’approuver.

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Lire la suite