Dans les écoles, EELV ne “fait pas genre”


La chasse au mâle blanc occidental qui viole les femmes et pille les ressources de Gaïa bat son plein. Après avoir déploré le “machisme” du Tour de France, et exigé l’organisation d’une course féminine sous peine de ne plus accueillir la compétition, le maire de Lyon Grégory Doucet a présenté un vaste plan de végétalisation des cours d’écoles et de piétonisation des abords de 200 établissements. Les aménagements font consensus, même si le retrait du bitume dans les cours fait craindre des lessives plus compliquées les jours de pluie. Rénovés en coconstruction avec plus d’arbres, les espaces favoriseront l’ombre, la canicule revenant fréquemment miner la ville. 

Travailler l’occupation de l’espace

L’adjointe à l’éducation Stéphanie Leger profite des chantiers lancés pour travailler l’occupation de l’espace et s’attaque aux garçonnets jouant au foot à la récré, ces petits Talibans en puissance qui s’ignorent. 

A lire aussi: Écriture inclusive: cette algue verte intrusive

« Il s’agit de voir comment organiser l’espace pour qu’il ne soit plus occupé au centre par les garçons jouant à la balle avec, autour de l

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Lire la suite