Quantcast
Home Brèves Hollande – Sarkozy : la surprise que « Petit Filou » réserve à « Flamby »


Hollande – Sarkozy : la surprise que « Petit Filou » réserve à « Flamby »

Franchement, j’aurais bien aimé que le débat entre François Hollande et Nicolas Sarkozy me renseigne un peu sur l’avenir qu’on nous prépare. Mais le duel entre « Flamby » et « P’tit Filou » a tenu toutes ses promesses : il a été caricatural. Entre un Hollande aussi suffisant qu’insuffisant et un Sarkozy toujours plus dealer que leader, je ne saurai donc rien de ce que mon prochain président compte faire pour réduire une dette abyssale, relancer la croissance, adapter le budget d’une armée inadaptée, et ainsi de suite. Les deux finalistes, en vérité, ne m’ont guère éclairé sur le futur.

Ou peut-être que si, sur un point secondaire mais qui mérite qu’on s’y attarde. Lors du débat, Sarkozy a voulu illustrer l’inexpérience internationale de Hollande en rappelant qu’il n’avait jamais participé à un sommet de dirigeants européens. Réponse de l’intéressé : normal, c’est le président de la République qui s’y rend ! Et là, sourire carnassier de Sarkozy : « Ou le premier ministre… » Pourquoi cette précision, lâchée comme une menace ?

Mettons-nous un instant à la place du chef de l’UMP et imaginons le scénario suivant : Hollande emporte l’élection présidentielle dans un mouchoir de poche et Sarkozy devient aussitôt chef de l’opposition pour les législatives. Trop soulagé de barrer la voie à Fillon et consorts, Copé remet à son service la machine UMP et, sait-on jamais, Sarkozy, auquel il n’aura peut-être manqué que quelques jours pour refaire son retard lors de la présidentielle, gagne et impose la cohabitation… Le représentant de la France dans les sommets internationaux, alors, ce sera qui, hein ?


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Flamby, c’est fini !
Next article Jean-Claude Juncker, le dernier Carolingien

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération