Ça va swinguer dans les dressings. Ce qui n’était jusqu’à présent qu’une tendance de niche parmi d’autres est en phase de devenir un trend, c’est-à-dire un mouvement fondamental et de longue durée. Place au « gender-fluid » !

D’après The Metropolist, la revue la plus branchée d’outre-Manche, « la fluidité du genre » consiste à « offrir la liberté égale de s’habiller à tout un chacun, quels que soient ses chromosomes ». En pratique, le phénomène consiste à supprimer, doucement mais sûrement, les rayons « hommes » et « femmes » au profit d’espaces « unisex ». À Londres, Selfridges a d’ores et déjà aménagé trois étages dédiés à la mode « neutre ». Le géant Zara suit timidement, proposant sa première collection « Ungendered », articulée autour des essentiels de la garde-robe casual : tee-shirts, jeans, joggings et sweat-shirts.

Adeptes des cloisonnements vestimentaires préhistoriques, sachez que votre combat est perdu d’avance. Selon un sondage publié par les universitaires Philip Cowley et Robert Ford dans leur ouvrage More Sex, Lies and the Ballot Box, à peine 48 % des hommes en Grande-Bretagne et 32 % en France et en Allemagne se sentiraient pleinement « mâles ». La situation serait encore plus troublante chez les dames : seulement