Home Édition Abonné Le Monde, le Hamas et “l’occupation de la bande de Gaza”


Le Monde, le Hamas et “l’occupation de la bande de Gaza”

Fake news moi si tu peux

Le Monde, le Hamas et “l’occupation de la bande de Gaza”
Capture d'écran Youtube Le Monde

Est-il bien raisonnable de laisser un cinéaste déraisonnable commenter chaque mois l’actualité en toute liberté ? Assurément non. Causeur a donc décidé de le faire.


Il m’est arrivé une drôle de chose ce mois-ci. J’ai pris Le Monde, LE journal de référence, le pape du “Décodex, venons-en aux faits en flagrant délit de bidouillage.

Acte I

Le 6 juin, Le Monde publie une vidéo : un Gazaoui, porteur d’un masque d’Anonymous explique que les cerfs-volants portant le feu en territoire israélien sont le fruit d’une action spontanée des jeunes Gazaouis qui ont pris ça comme un amusement. En arrière-plan, les adolescents sont en train de fabriquer un de ces cerfs-volants.

Par parenthèse on peut se demander pourquoi il porte un masque. Ce ne sont certainement pas les autorités du Hamas qui vont lui chercher des poux dans la tête, parce qu’il attaque les forces israéliennes de l’autre côté de la frontière. Alors que craint-il en donnant cette interview ? De devenir la cible du Mossad ?

Des dizaines de Gazaouis ont été interrogés à visage découvert par des chaînes du monde entier pendant ces “marches pacifiques”. Des milliers de personnes ont été filmées, jetant des pierres, des cocktails Molotov, brûlant des pneus ou même entrant en territoire israélien après avoir découpé la clôture. Font-ils l’objet d’ “assassinats ciblés” ? Ça ferait beaucoup de monde.

Je rappelle que les Israéliens ne peuvent manger qu’un seul Palestinien au petit déjeuner. En revanche, si mon visage pouvait permettre de me rattacher au Hamas, par exemple, moi aussi je me masquerais pour donner une interview. Pour préserver non pas ma sécurité, mais ma crédibilité quand j’affirme, comme il le fait, qu’il s’agit d’ “actions spontanées“. Et encore plus lorsque l’interviewé gazanonymous porte un treillis sur lequel on peut lire “Army…” Imaginez que, comme pour un innocent journaliste de l’AFP, on finisse par retrouver son portrait dans l’organigramme du Hamas. Ça ferait désordre…

A lire aussi : Gaza: l’écran de fumée des médias

Je suis toujours fasciné par ces journalistes qui, dans des reportages sur la Corée du Nord, la Syrie et autres dictatures, nous mettent en garde avec raison contre la possible fausseté des affirmations recueillies auprès de ces régimes ou de leurs porte-parole, mais nous servent des chiffres et déclarations tels que le Hamas les leur livre, sans jamais exprimer la moindre réserve sur leur fiabilité.

Le Gazanonymous, donc, déclare dans la vidéo sous-titrée : “Tant qu’il y aura occupation dans la bande de Gaza et dans nos terres occupées, ces cerfs-volants seront envoyés presque tous les jours.

Depuis 2005, Gaza n’est plus occupée et il n’y reste pas le moindre citoyen israélien. Il va être compliqué de faire cesser l’occupation de Gaza. Mais soit. Un interviewé dit ce qu’il veut librement. Y compris des mensonges. Ça le regarde.

En revanche, que Le Monde reprenne sans sourciller cette affirmation idiote est plus problématique. Voilà ce qu’on lit en légende de la vidéo : “C’est la tactique de certains Palestiniens pour s’opposer à l’occupation de la bande de Gaza par Israël.

Ça, c’est du scoop ! Israël est revenu occuper la bande de Gaza et on ne nous dit rien !

Acte II

Un peu surpris par la nouvelle je publie un tweet :

Puissance de Twitter, le tweet est rapidement vu plus de 15 000 fois.

Acte III

Y a-t-il un lien de cause à effet ? Le lendemain, 7 juin, Le Monde rectifie la légende de la vidéo. Les cerfs-volants incendiaires ne visent plus à lutter contre l’occupation, ils font partie de “la tactique de certains Palestiniens pour s’opposer à Israël“. La vidéo cependant demeure telle quelle, sans que Le Monde prenne la peine de “décodexer” les propos du résistant anonyme.

Capture d'écran LeMonde.fr (13/07/2018)
Capture d’écran LeMonde.fr (13/07/2018)

Mais rien. Sinon que, pour minimiser la gravité de ces cocktails Molotov volants, le journaliste précise qu'”ils n’ont pour l’instant fait aucune victime“… Hamon serait là, il ajouterait : “Malheureusement.”

Toutefois, la conscience professionnelle de ces valeureux gardiens de l’information a dû les titiller pendant la sieste, car voilà que vers 16h30, Le Monde fait une nouvelle mise à jour.

Acte IV

Cette fois, ils ont changé les sous-titres !

Tant qu’il y aura occupation dans la bande de Gaza et dans nos terres occupées, ces cerfs-volants seront envoyés presque tous les jours” devient : “Tant qu’il y aura l’occupation de nos villages, ces cerfs-volants seront envoyés presque tous les jours.

Mais, au passage, une saute dans l’image attire mon regard. Je reviens en arrière, repasse la vidéo… Mais oui ! Il y a une coupe ! J’insère la vidéo dans mon logiciel de montage en parallèle avec l’ancienne. C’est flagrant ! Ils ont coupé les propos du Gazanonymous !

J’envoie les deux versions à un gentil follower qui parle l’arabe palestinien pour traduction… et voici ce qu’il me renvoie en mettant entre crochets le bout coupé par Le Monde :

Je te jure, c’est un travail qui n’a rien à voir avec nos patrons. Les jeunes ont décidé. Ils ont pris ça comme un passe-temps. Tant que l’occupation [des terres de Gaza] et de toutes nos terres occupées continuera, ils continueront à lancer ces engins presque tous les jours jusqu’à que cette occupation se suicide ou qu’ils acceptent nos demandes.

Épilogue

1. Le Monde écrit sans sourciller une contre-vérité.
2. Le Monde rectifie sa légende, mais du coup ment sur la motivation exprimée par l’interviewé pour incendier les champs israéliens.
3. Il suffit alors de tailler dans la vidéo en coupant le mensonge prononcé par l’interviewé et le mensonge du Monde devient une vérité.

Elle est pas belle l’éthique ? Décodex ? Venons-en aux fakes…

La Face cachée du Monde : Du contre-pouvoir aux abus de pouvoir

Price: 24,30 €

207 used & new available from 0,50 €

Ete 2018 - Causeur #59

Article extrait du Magazine Causeur


Previous article Vote de la loi “fake news”: l’hiver vient
Next article L’Intifada vue par les femmes
est cinéaste et scénariste. Il a notamment réalisé La journée de la jupe (2009).

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération