Est-il bien raisonnable de laisser un cinéaste déraisonnable commenter chaque mois l’actualité en toute liberté ? Assurément non. Causeur a donc décidé de le faire.


Il m’est arrivé une drôle de chose ce mois-ci. J’ai pris Le Monde, LE journal de référence, le pape du « Décodex, venons-en aux faits«  en flagrant délit de bidouillage.

Acte I

Le 6 juin, Le Monde publie une vidéo : un Gazaoui, porteur d’un masque d’Anonymous explique que les cerfs-volants portant le feu en territoire israélien sont le fruit d’une action spontanée des jeunes Gazaouis qui ont pris ça comme un amusement. En arrière-plan, les adolescents sont en train de fabriquer un de ces cerfs-volants.

Par parenthèse on peut se demander pourquoi il porte un masque. Ce ne sont certainement pas les autorités du Hamas qui vont lui chercher des poux dans la tête, parce qu’il attaque les forces israéliennes de l’autre côté de la frontière. Alors que craint-il en donnant cette interview ? De devenir la cible du Mossad ?

Des dizaines de Gazaouis ont été interrogés à visage découvert par des chaînes du monde entier pendant ces « marches pacifiques ». Des milliers de personnes ont été filmées, jetant des pierres, des cocktails Molotov, brûlant des pneus ou même entrant en territoire israélien après avoir découpé la clôture. Font-ils l’objet d’ « assassinats ciblés » ? Ça ferait beaucoup de monde.

Je rappelle que les Israéliens ne peuvent manger qu’un seul Palestinien au petit déjeuner. En revanche, si mon visage pouvait permettre de me rattacher au Hamas, par exemple, moi aussi je me masquerais pour donner une interview. Pour préserver non pas ma sécurité, mais ma crédibilité quand j’affirme, comme il le fait, qu’il s’agit d’ « actions spontanées« . Et encore plus lorsque l’interviewé gazanonymous porte un treillis sur lequel on peut lire « Army… » Imaginez que, comme pour un innocent journaliste de l’AFP, on finisse par retrouver son portrait dans l’organigramme du Hamas. Ça ferait désordre…

A lire aussi : Gaza: l’écran de fumée des médias

Je suis toujours fasciné par ces journalistes qui, dans des reportages sur la Corée du Nord, la Syrie et autres dictatures, nous mettent en garde avec raison contre la possible fausseté des affirmations recueillies auprès de ces régimes ou de leurs porte-parole, mais nous servent des chiffres et déclarations tels que le Hamas les leur livre, sans jamais exprimer la moindre réserve sur leur fiabilité.

Le Gazanonymous, donc, déclare dans la vidéo sous-titrée : « Tant qu’il y aura occupation dans la bande de Gaza et dans nos terres occupées, ces cerfs-volants seront envoyés presque tous les jours.« 

Depuis 2005, Gaza n’est plus occupée et il n’y reste pas le moindre citoyen israélien. Il va être compliqué de faire cesser l’occupation de Gaza. Mais soit. Un interviewé dit ce qu’il veut libr

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Ete 2018 - Causeur #59

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite