En ce jour de 14 juillet 2011 les troupes défilent sur les Champs Elysées : fierté de la Nation. Souvenir d’une France qui fût grande et qui depuis 1945 essaye de maintenir bravement son rang dans le concert de celles qui dominent le monde.

Fête nationale qui rappelle à tous les habitants de ce pays qu’ils donnèrent le ton à toute l’Europe un certain 14 juillet 1789, conquérant par les armes la Liberté, l’Egalité et la Fraternité, pour tout un peuple, pour tous les peuples.

Et voilà qu’une toute fraîche élue candidate à la Présidentielle d’un parti écologique n’hésite pas à jeter cette vieillerie à la poubelle, en procédant à un tri sélectif impitoyable: « Je pense que le temps est venu de supprimer les défilés militaires du 14 juillet parce que ça correspond à une autre période (…) J’ai rêvé que nous puissions remplacer ce défilé par un défilé citoyen où nous verrions les enfants des écoles, où nous verrions les étudiants, où nous verrions aussi les seniors défiler dans le bonheur d’être ensemble. » Un petit pavé d’ignorance dans une grande mare d’histoire.

Eva n’a rien compris à l’attachement des Français – fussent-ils antimilitaristes – à leurs traditions nationales – fussent-elles militaires. Oublions que son idée d’un défilé de Fête Nationale évoque ceux de la Corée du Nord (enfants des écoles, étudiants, vieillards (pardon séniors héroïques…). Et imaginons ce que ce 14 juillet convivial et intergénérationnel façon Eva Joly donnerait chez nous : quelque chose entre la Gay Pride et le Salon de l’Auto.

Lire la suite