Home Politique Et si Sarkozy…


Et si Sarkozy…

Il faut savoir terminer une campagne électorale. Evidemment, après le débat suivi par 20 millions de téléspectateurs ce soir (rendez-vous compte) les supporters de François Hollande espèrent plier le match. Les sarkozystes -il en reste, voyez le 1er mai au Trocadéro– souhaitent renverser la table, la vapeur et les électeurs hésitants, effrayés par une France livrée aux socialo-communistes.

On sent quand même à gauche une petite inquiétude monter : et si Sarkozy, tout à l’outrance et aux phrases ciselées par Henri Guaino remontait la pente ? Et s’il séduisait vraiment les électeurs de Marine Le Pen et était réélu ? On peut mettre cette fébrilité sur le compte d’une fatigue légitime. Pour certains, la campagne aura duré un an. Hollande s’est déclaré à la primaire socialiste au printemps dernier, depuis ils et lui n’ont pas arrêté. Il a fallu battre les autres prétendants, dont son ex-compagne, ex-candidate à la présidentielle. Gérer l’explosion en vol de DSK. Puis se bagarrer à distance avec Sarkozy et des candidats comme Mélenchon ou Marine le Pen. Jusqu’au 6 mai, jour du triomphe annoncé.

Franchement, une telle durée en dehors de la vie réelle, doit mettre à l’épreuve jusqu’aux organismes mythridatisés par 20 ans de vie militante. D’autant que la vie réelle, ils ne savent pas trop ce que c’est. Mais le stress de voir s’échapper un pouvoir, un changement pardon, qui paraissait tout cuit grimpe à mesure que les jours qui séparent de la délivrance diminuent.

Le stress des militants n’est pas grand chose. Le stress des votants de gauche ordinaire est d’une autre nature. Combien de sms avons-nous reçu hier soir après la prestation de Sarkozy au Trocadéro, expliquant que Hollande est à l’arrêt, que le président sortant avance comme un bulldozer, que le climat n’est pas bon, qu’en définitive il peut gagner.

Aussi peu de confiance alors que les sondages ne bougent pas montre un autre symptôme de l’électeur hollandais, particulièrement s’il a voté conforme dès le premier tour : il a peur, mais n’espère rien. Et comme il n’espère pas grand-chose, il a vraiment peur. Ça pourrait paraître paradoxal, c’est juste une des marques de fabrique de la campagne Hollande et sans doute de la présidence à venir. Comme on dit en Suisse, on ne pourra être déçus qu’en bien.

Combien autour de vous, si vous fréquentez des socialistes, vous disent, « nan mais il ne fera rien, mais il le fera bien » ? La crise sera là, mais il n’a pas de marge de manœuvre. Les postes de profs ? Personne n’y croit à part quelques syndicalistes barbus et apparatchiks de la FCPE. Les impôts plus justes ? Même pas en rêve. Les emplois jeunes ? Surtout pas. Alors pourquoi Hollande, parce que sans doute il sera plus honnête, n’essaiera pas de caser son fils à l’Epad et évitera d’épouser un top model à l’Elysée.

Le rêve quoi. Tous anticipent une rouste aux élections intermédiaires et locales en 2014, et se disent que Jean-Marc Ayrault comme Premier ministre, c’est pas sexy-sexy. Mais ils ont plus peur d’un nouveau quinquennat sarkozyste que d’une non aventure hollandiste. Aujourd’hui, ils comptent tous les jours et vont regarder la télé ce soir en se rongeant les ongles de peur de la connerie de trop. Avec la peur que l’homme normal ne fasse pas le poids face au président sortant que rien n’effraie, il faut bien le dire.

Un jour des politologues sérieux et des historiens se pencheront sur cette campagne électorale, et arriveront à nous expliquer pourquoi il y a eu autant de gens devant leur télé pendant 6 mois, pour des débats souvent ineptes et autant de gens pour voter, sans pour autant croire que les choses peuvent aller mieux. Bienvenue dans la postmodernité politique.


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Délivrez-nous des antifascistes
Next article Débat Hollande-Sarkozy

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération