Home Société Les Qataris passent le PSG au kärcher


Les Qataris passent le PSG au kärcher

David Beckham devrait donc apposer bientôt sa griffe au bas d’un contrat mirifique de 800 000 euros par mois avec le Paris Saint-Germain. Le club de la Capitale, récemment acheté les richissimes qataris, veut du clinquant. Il n’a pourtant pas encore viré son -si peu sexy- entraîneur parce que ce dernier obtient de bons résultats, mais ce n’est pas l’envie qui lui en manque[1. Au moment où j’écris ses lignes, L’Express.fr annonce le licenciement d’Antoine Kombouaré, entraîneur parisien, qui a pourtant apporté la veille le premier titre de champion d’automne depuis quinze ans au PSG]. David Beckham, qui vient avec sa célèbre épouse Victoria, n’est plus le joueur qu’il était. Entre la ligue 1 et le championnat de soccer étasunien, il y a un gouffre. La plupart des spécialistes prévoit qu’il ne peut pas tenir davantage que vingt minutes dans un match du championnat de France, compte tenu de l’intensité physique. D’un point de vue sportif, concédons toutefois qu’il devrait apporter dans certaines fins de matches où ses coup-francs et ses corners pourront forcer la décision en faveur du PSG.

On s’en doute, ce n’est pas cette faculté de bien tirer les coups de pied arrêtés qui motive les investisseurs qataris au point de donner à Beckham le plus gros salaire -et de loin- du championnat de France. Ce qui les intéresse -on l’a lu et entendu partout depuis deux jours- c’est la vente des produits dérivés. Un maillot du PSG floqué Beckham dans le dos, c’est très vendeur dans le monde entier, et en particulier en Asie. Imaginez ces adolescentes japonaises ou coréennes en furie devant les boutiques vendant le maillot du Spice boy, frappé de l’écusson du PSG avec sa tour Eiffel et son berceau[2. L’écusson comprend une tour Eiffel rouge et un berceau blanc qui rappelle la naissance, à Saint-Germain-en-Laye, de Louis XIV] ! Les Qataris ont beau savoir compter, qu’on me permette de douter sur le fait que les ventes de produits dérivés parviendront à équilibrer le poids d’un tel salaire pendant dix-huit mois.

Si toutefois je devais me tromper, il faut absolument que les autres équipes françaises copient le modèle parisien. Pourquoi l’Olympique de Marseille n’engagerait-il pas le Roi Pelé ? Lyon pourrait aussi recruter Maradona, l’AS Nancy-Lorraine faire revenir Platini et le LOSC faire appel à Johann Cruijff. Toutes ces légendes pourraient entrer en fin de matches, deux minutes voire trois pour les moins décatis. Du moment qu’on vende des maillots ! Il est pas beau, le foot, en 2011 ?


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Mauvais plan pour la banlieue
Next article Meilleurs yeux (4)

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération