L’édito d’avril d’Elisabeth Lévy


Nous savons avec Aristote que l’homme est un animal social. La pandémie de Covid-19 nous rappelle a contrario qu’il est aussi un animal tactile, il suffit de voir des singes se frotti-frotter pour comprendre que cela ne date pas d’hier.

Nous avons besoin de nous toucher. Parfois, c’est pour manifester notre hostilité : de même que le geste de trinquer, devenu une des marques de la complicité, visait originellement à mélanger les contenus des verres pour prévenir les empoisonnements, la poignée de main a paraît-il été inventée pour vérifier que l’autre ne dissimulait pas une arme. Aujourd’hui, elle scelle un accord, exprime de l’affe

Article réservé aux abonnés

85 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Avril 2020 - Causeur #78

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite