Au lendemain de l’élection présidentielle, Le Monde affichait en « une » la photo du nouveau président au côté de sa compagne, comme si les Français avaient voté pour le ticket Hollande-Trierweiler. Il est vrai que l’intéressée ne dit pas non : à en croire ses premières déclarations, notre première dame semble penser qu’elle a, autant que son « compagnon », été adoubée par le peuple souverain.

Lire la suite