Home Brèves Blasphème partout, justice nulle part !


Blasphème partout, justice nulle part !

Depuis la publication des Versets sataniques et la fatwa qui plane toujours sur les têtes de Salman Rushdie, Ayaan Hirsi Ali, Robert Redecker, Talisma Nasreen et des caricaturistes salués par la courageuse Angela Merkel – Theo Van Gogh a eu moins de chance -, on s’est accoutumé, hypnotisé, aux accès de colère du « monde musulman » comme aux giboulées de mars. Un monde que l’on hésite à qualifier de « musulman » tant l’emploi de ce qualificatif relèverait de la discrimination et de la stigmatisation.

Personne ne devait donc s’étonner que l’annonce de l’obscur pasteur évangélique soulève un concert d’indignations pour dénoncer ce pyromane – sauf quelques catholiques marris que le Pentagone ait ordonné en 2008 de brûler les Bibles que ses soldats allaient offrir aux Afghans les accueillant dans leurs maisons en signe d’amitié.

Ce qui devrait nous surprendre tout de même, c’est que lorsque l’imam Feisal Abdul Rauf brandit presque explicitement la menace d’attentats sur le sol américain dans l’hypothèse où son projet de centre culturel serait simplement déplacé, personne ne moufte.

Si ça n’est pas du chantage, alors, c’est qu’il est devenu tout naturel de considérer qu’y compris en matière de construction urbaine, tout désaccord est un blasphème ou une insulte à ce même «monde musulman». Et punissable en conséquence.


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Benoît XVI : sois boche et tais-toi !
Next article Vivant de “nons”
Isabelle Kersimon est journaliste.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération