La militante Ita Segev peut en témoigner: ce n’est pas tous les jours facile d’être une transsexuelle israélienne antisioniste. 


Dans une société postmoderne comme Israël, on trouve de tout, y compris des transgenres prenant fait et cause pour la Palestine. Ainsi, la militante LGBT Ita Segev s’est récemment fendue d’une tribune sur le site queer Them.us, clamant fièrement : « J’ai quitté Israël pour trouver mon moi trans et antisioniste. […] La libération des transsexuels et la libération des Palestiniens sont liées. »

« On m’a appris à me faire appeler garçon dans un pays soi-disant appelé Israël. »

Née homme, exilée à New-York après son service militaire, cette

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Février 2019 - Causeur #65

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite