Quantcast
Home Édition Abonné Chanson mortelle


Chanson mortelle

"Imagine there's no countries… Nothing to kill or die for… A brotherhood of man"

Chanson mortelle
D.R.

En Afrique du Sud, certains tiennent à rappeler, en chanson, que les Afrikaners ne sont pas les bienvenus… chez eux.


En Afrique du Sud, la nation arc-en-ciel rêvée par Nelson Mandela n’est pas encore près de voir le jour. Actuellement, un procès oppose l’AfriForum, une ONG qui défend les intérêts des Afrikaners, au parlementaire Julius Malema, un ancien membre du Congrès national africain, dont il a été exclu en 2012, aujourd’hui chef d’un parti anticapitaliste et panafricain, les Combattants pour la liberté économique (EFF).

A lire aussi : Un Noir candidat pour le parti afrikaner en Afrique du Sud!

Ce leader populiste est accusé d’incitation à la haine raciale parce qu’une chanson, Dubul’ ibhunu, est régulièrement chantée lors de ses meetings. Ce véritable chant de guerre qui trouve son origine dans la lutte contre l’apartheid, n’est autre qu’un appel au meurtre des Afrikaners. Le titre même veut dire « Tirons sur les Boers » ! Pour l’avocat de l’AfriForum, cette chanson est la « cause profonde des nombreux meurtres de fermiers blancs » dans le pays, et un appel à « un génocide comparable à celui du Rwanda ».

La partie adverse rejette cette comparaison, jugée hyperbolique, et riposte en maintenant que la chanson n’est qu’« une expression de défi à un système ». Elle ferait partie d’une longue tradition de chansons violentes qu’on ne doit pas prendre au premier degré. C’est ainsi qu’à la haute cour de Johannesburg, des experts en critique littéraire et en linguistique s’opposent sur l’interprétation exacte des paroles.

Pourtant, en 2011, une autre cour avait déjà jugé la chanson contraire à la Constitution sud-africaine. Quel que soit le verdict final, ce procès est révélateur des divisions raciales auxquelles l’abolition de la ségrégation en 1994 n’a pas mis fin.

Mars 2022 - Causeur #99

Article extrait du Magazine Causeur


Previous article Evviva a Corsica!
Next article Macron 2022: et si tout n’était pas joué d’avance?
Journaliste , conférencier et historien.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération