Home Brèves A bout de sous, made in USA


A bout de sous, made in USA

On sait que l’hebdomadaire The Economist est aux libéraux classiques ce que Le Monde Diplomatique est aux altermondialistes: une bible. Et bien qu’il soit connu que l’on est toujours trahi par les siens, on sera tout de même surpris par cet article de son édition du 22 juillet rendant compte de la situation des salariés américains après trente mois de crise.

C’est Apocalyse Now ou Desperate Housewifes, au choix. Commençons par les jeunes : 1 sur 4 des 18-29 ans a dû revenir vivre chez ses parents. Pour les parents en question, non seulement ils voient revenir leurs mômes à la maison mais dans le même temps, en plus, ils sont 20% à ne pas pouvoir rembourser leur prêt hypothécaire. Le grand Lao She avait écrit ce chef d’œuvre de la littérature chinoise Quatre générations sous un même toit, on attendra donc le nouveau Steinbeck pour Deux générations sous le même carton. Quand par hasard, les parents peuvent encore honorer leurs mensualités, leur maison a de toute façon perdu un cinquième de sa valeur en moyenne après la chute de l’immobilier. Et pour arranger les choses, ces mêmes salariés sont pour la moitié d’entre eux en temps partiel et plus d’un quart démentent l’optimisme proverbial des étasuniens en pensant que leur progéniture vivra encore moins bien qu’eux.

Une des particularités de The Economist est que les articles n’y sont pas signés. Alors soit une taupe marxisto-chaviste s’est infiltrée dans la rédaction du vénérable hebdomadaire britannique, soit il s’agit d’un journal qui informe, même quand la réalité dément son idéologie. Etonnant, non ?


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Le roman sauvé par la crise ?
Next article Schiffter, flâneur classieux et sentimental
Jérôme Leroy est écrivain et membre de la rédaction de Causeur. Dernier roman publié: Vivonne (La Table Ronde, 2021)

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération