Dans la prestigieuse université américaine de Yale, une militante « black et queer » a lancé une chasse très particulière: une traque de l’ « homme blanc ».


Isis Davis-Marks est étudiante et chroniqueuse pour le très respectable journal universitaire Yale Daily News. Elle se définit volontiers comme « black et queer » et écrit à longueur de colonnes qu’elle ne se sent plus en sécurité au pays de Trump. Dans l’un de ses derniers articles, intitulé « Le mal est banal », elle nomme précisément l’ennemi : ce « garçon blanc » étudiant à Yale, au « sourire saccharine » (sic) si caractéristique, qui sera un jour cet homme blanc à succès qu’il est destiné à devenir.

Le grand requin blanc

Mais ce sourire de dominant, Isis Davis-Marks sait comment le faire cesser une bonne fois pour toutes. Sans retenue, la jeune chroniqueuse enjoint cha

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Avril 2019 – Causeur #67

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite