Effet inattendu de la crise économique: le Venezuela a vu sa criminalité baisser de 39% ces trois dernières années. Les malfrats émigrent ailleurs.


L’économie et la société vénézuéliennes n’en finissent plus de s’effondrer. Cette descente aux enfers produit des effets plutôt inattendus, comme la chute du nombre de crimes violents, notamment assassinats et vols à main armée.

A lire aussi : Venezuela, un jour de plus loin du Paradis

Jusqu’il y a peu un des pays les plus violents au monde, avec 54 assassinats pour 100 000 habitants en 2012 et plus du double à Caracas, le Venezuela a vu sa criminalité baisser de près de 39 % ces trois dernières années. Morgues et articles de presse rapportent la décrue du nombre de meurtres et de kidnappings, notamment en raison du prix exorbitant

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Juin 2019 - Causeur #69

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite