John Cleese.

DONALD ET LES MICKEYS

Lundi 9 novembre

7h 47. Putain, il est élu, le con ! Ça je l’aurais jamais cru, comme disait Edith Piaf. Depuis quatre heures déjà, les chaines info envisageaient l’hypothèse catastrophe. Mais comme on nous avait seriné le contraire pendant deux ans, faut le temps de s’habituer.

Surtout qu’à mes yeux, pendant toute la campagne, Trump avait accumulé consciencieusement les énormités et les mauvaises blagues, quitte à être pris à plusieurs reprises en flagrant délit de racisme, de sexisme, de vulgarité et de méconnaissance des dossiers.

Avec tout ça, comme tout le monde, je le voyais cuit de chez cuit. Eh bien j’avais tout faux, les chiffres le prouvent : Donald est président et pas moi.

DEPENDANCE DAY

Mercredi 16 novembre

Depuis l’élection de Donald Trump, une « Lettre ouverte aux Américains » signée John Cleese circule sur internet. Le cofondateur des Monty Python y annonce la révocation de l’indépendance des Etats-Unis – « étant donné leur incapacité à élire un président compétent, et donc à se gouverner » – et leur rattachement à la Couronne britannique, « à l’exception de l’Utah, que la reine n’apprécie guère ».

Lire la suite