Quantcast
Home Politique The Magical François Hollande Tour


The Magical François Hollande Tour

Les Beatles, qui ont tout inventé – la pop music, la râpe à fromage et l’imparfait du subjonctif –, eurent l’idée, à la fin de l’année 1967, d’emmener leurs fans à travers un périple touristico-psychédélique qui prit la forme
d’un téléfilm composé de sketches et de six chansons originales, qui furent reprises en album : le « Magical Mystery Tour ». À bord d’un autobus aux couleurs bariolées, dans le plus pur style hippie, les quatre acolytes de Liverpool traversaient joyeusement la campagne britannique et se livraient à des pitreries costumées en chantant ça et là des ritournelles aux titres sibyllins tels que : « Je suis le morse » ou encore « Le Fou sur la colline ».

La ville de Tulle semble s’être librement inspirée de cette expérience touristique pour proposer un « François Hollande Tour »…[access capability=”lire_inedits”] Nos confrères de La Montagne révèlent en effet que « l’Office du tourisme intercommunal de Tulle agglo va proposer, cet été, un itinéraire touristique “Sur les traces de François Hollande”. Devant la demande des touristes de se rendre sur les lieux du rituel hollandien à Tulle, et de marcher sur ses pas du soir de la victoire, des visites guidées seront proposées au départ du Conseil général jusqu’à la place de la Cathédrale (lieu de son allocution du 6 mai), avec repas dans un de ses habituels restaurants. » Ah, on l’imagine, la « demande » des touristes ! Ah, on les voit d’ici, les cars de Japonais affluer à Tulle !

Ah, on les pressent, les Américains, les Saoudiens, les Esquimaux de la Terre Adélie et de Papouasie Nouvelle-Guinée débouler dans les artères de la préfecture de Corrèze… pour prendre en photo les plaques de
marbre boulonnées aux quatre coins de la ville : « François Hollande est passé ici », « François Hollande a dormi là », ou encore pour dévaliser les échoppes regorgeant de gadgets à l’image de notre Président, dont le célèbre mug « François & Valérie » ou la petite figurine du locataire de l’Élysée dans sa légendaire Citroën DS5 hybride. Est-ce sous l’influence de la consommation de LSD que cette amusante initiative corrézienne est née ? Quel voyage
magique et mystérieux nous emmènera le plus loin : celui des Beatles ou celui de l’Office du tourisme de Tulle ? On se gardera de parler de culte de la personnalité.

Mais un pèlerinage rituel précédant la naissance d’une religion, ce n’est pas commun. « Normal », peut-être.[/access]

*Photo : Parti socialiste

Juin 2012 . N°48

Article extrait du Magazine Causeur


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article RFA contre RAF : la version allemande du devoir de mémoire
Next article Inquisitio : faut-il brûler tous les cathos ?
Il est l’auteur de L’eugénisme de Platon (L’Harmattan, 2002) et a participé à l’écriture du "Dictionnaire Molière" (à paraître - collection Bouquin) ainsi qu’à un ouvrage collectif consacré à Philippe Muray.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération