Home Brèves Téléphone morose


Téléphone morose

On m’aurait dit que j’écrirai un jour ce que je vais écrire je ne l’aurais pas cru. Et pourtant si ! Telle que vous me voyez, je vais rejoindre la horde des féministes ! Et j’ai une excellente raison !

Voyez plutôt : L’entreprise TeleNav a sondé 500 Américains âgés de plus de seize ans pour savoir à quel point nous sommes accros à nos GSM ! Et bien le résultat fait froid dans le dos !

Passons sur le fait que 55 % des personnes interrogées ont déclaré qu’elles pourraient se passer de café pendant une semaine plutôt que de se priver de leur téléphone portable. Et sur celui que 70 % ont affirmé qu’elles se passeraient d’alcool et 63 % de chocolat pendant la même période pour conserver leur portable en poche.

Après tout, le café, l’alcool et le choco, c’est pas désagréable, mais je serai la première à admettre que ça ne vaut pas une parlotte avec les copines.

Plus étrange, 21 % des sondés accepteraient de se passer de leurs chaussures pendant une semaine pour garder leur gsm. Là, je pense qu’on tombe dans l’addiction ! En effet, qu’est-ce qui galbe mieux un mollet qu’une jolie paire d’escarpins ? On ne peut tout de même rester sur la pointe des pieds pendant une semaine ! Ce serait la douloureuse crampe de la voûte plantaire assurée !

Plus inquiétant, 22% accepteraient de boycotter leur brosse à dents pour pouvoir continuer à utiliser leur mobile ! Là, c’est carrément dégueulasse !

Mais hélas, le pire est à venir !

Sur les 500 Amerloques, un tiers, vous avez bien lu : un tiers, a répondu préférer abandonner le sexe pendant une semaine plutôt que de se passer de téléphone pendant la même période.

Ben, merde !

Alors là, franchement, ce coup-ci, je rejoints les suffragettes, et je vous ordonne, Messieurs, d’oser le clito ! Même s’il faut laisser tomber le texto !

Non, mais !


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Bettencourt, l’éternel retour
Next article Grèce : la tragédie a assez duré
Romancière et scénariste belge, critique BD et chroniqueuse presse écrite et radio. Dernier roman: Sophonisbe.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération