L’usine du groupe Taïwanais Foxconn Technology de Shenzen, en Chine, est confrontée à une vague de suicides depuis le début du mois de janvier. Une bonne douzaine d’employés se sont jetés dans le vide en laissant des lettres sans équivoque sur les raisons de leur défenestration. Foxconn qui assemble notamment les composants de la nouvelle génération d’iPhone a réagi par la personne de son président Terry Gou (à ne pas confondre avec John Woo, qui, lui, ne met des massacres en scène qu’au cinéma), a déclaré : « Nous ne dirigeons pas des usines à sueur et à sang. » Cela n’a pas empêché le gouvernement de Pékin d’exprimer ses plus vives inquiétudes. De son côté, France Telecom a démenti toute rumeur de prise de participation dans le capital de Foxconn Technology, même si certains responsables trouvent intéressantes et stimulantes les pistes ouvertes par monsieur Gou dans ses méthodes de management.

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Martin Terrier
est militaire.
Lire la suite