Les Jeux olympiques de Paris 2024 sont encore loin, mais ils tiennent leur première polémique ! La très dangereuse vague du site de Teahupoo, à Tahiti, ne devrait-elle pas être réservée aux surfeurs de sexe masculin ?


Le 12 décembre, le comité d’organisation des JO a sélectionné pour les épreuves de surf l’île de Tahiti, qui propose le site de Teahupoo. Mythique dans le milieu, sa vague est considérée comme une des plus puissantes des océans. À tel point qu’en 2006, la World Surf League l’a retirée du circuit féminin annuel, la jugeant trop périlleuse. La décision a provoqué une controverse qui dépasse largement les frontières du surf.

A lire aussi: Valérie Boyer (LR): « Refusons les sportives voilées à Paris 2024! »

Spot pour toutes et tous ?

Spot pour dames ou non ? « On peut placer les filles à un moment de la journée où les vagues sont moins puissantes

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Janvier 2020 - Causeur #75

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite