1. La question que j’entends le plus souvent : pourquoi ne vous êtes-vous pas encore suicidé ? Sous-entendu : votre nihilisme serait-il en carton-pâte ? Je songe à Jean-Pierre Georges qui écrivait joliment : « Prévenez-moi si la vie commence ! Je ne voudrais pas rater ça. » J’aimerais bien aussi qu’on me prévienne qu’elle est finie. Mais peut-être qu’on le fait… et que je refuse d’entendre. D’ailleurs, je remarque que je deviens un peu sourd.

Je relis la lettre que Jean-Pierre Georges m’a écrite hier. Il me parle de Penseurs et Tueurs et des Derniers Jours d’Amiel. Leur lecture, me dit-il, l’a soustrait à la morosité et a mis quelques bulles pétillantes dans son eau plate. « La ritournelle humaine, ajoute-t-il, devient sous votre plume corrosive d’un coup éminemment réjouissante. » Que demander de plus à la littérature ?

Nous sommes sur la même longueur d’onde : le charme, la légèreté et un peu d’excès. Cioran l’a d’ailleurs souvent répété : sans exagérer nos maux, on ne tiendrait pas. Jean-Pierre Georges trouve que la philosophie du « comme si » me va comme un gant. J’avoue que je m’y entraîne depuis mon adolescence, spécialement en amour. Cela m’a évité bien des désagréments.

Et, pour finir, cette citation de Jean-Pierre Georges – nous ne sommes pas nombreux à l’admirer, Denis Grozdanovitch, Patrice Jean et quelques excentriques : « Il faut faire quelque chose de soi, de sa vie, de son corps. Mais ce n’est pas tout. Il faut que ça se sache. Et il est de loin préférable que les autres ne fassent pas aussi bien. Et si par extraordinaire ces conditions sont remplies, l’insatisfaction ne diminue pas pour autant. »

2. Et puisque j’en suis à ma correspondance pourquoi ne parlerais-je pas de la lettre de mon vie

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Avril 2019 – Causeur #67

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite