Le Chili vient de signer hier un accord de coopération nucléaire avec les États-Unis. L’accord de recherche et de formation sur le nucléaire civil a été signé par le ministre des Affaires étrangères du Chili, Alfredo Moreno, quelques jours avant la visite de Barack Obama dans le pays.

Le Chili, en pleine croissance, cherche à accroître et à diversifier ses sources d’énergie et son président Sebastian Pinera a annoncé que Fukushima ne changeait pas la donne. Il faut juste rappeler qu’il y a à peine un an, le 27 février 2010, un tremblement de terre de magnitude 8,8 au large de Santiago du Chili et le tsunami qui s’est ensuivi ont fait plus de 500 morts et deux millions de sinistrés… Le séisme avait été si violent que même les côtes japonaises avaient été évacuées

C’est encore au Chili qu’a eu lieu le plus puissant séisme jamais enregistré de magnitude 9,5, à Valdivia le 22 mai 1960. Mais l’indépendance énergétique, ça na pas de prix, non ?

Lire la suite