Vous avez aimé Kate seins nus la semaine dernière dans Closer ? Alors vous adorerez l’enquête-choc qui claque ce mercredi en Une du Nouvel Obs : « Les néo-fachos et leurs amis ». Certes les images friponnes n’y sont pas au rendez-vous. Mais que de sensations fortes pour à peine 3,50 euros !

Figurez-vous que Renaud Dély et ses camarades ont débusqué en plein Paris une nouvelle conspiration. Enfin « nouvelle », c’est une façon de parler puisqu’on y retrouve pour l’essentiel les mêmes intellectuels et journalistes récidivistes que l’Obs avait déjà dénoncés en Une il y a quelques mois sous l’appellation « néo-réacs ».

Mais voilà, la pression d’une actualité brûlante exigeait sans doute qu’on upgradât nos néoréacs en néofachos. Après tout, n’est-ce pas de la faute de ces adeptes d’« Alain Finkielkraut, Jean-Claude Michéa et Philippe Muray » (malheureux maîtres à penser admirés à leur corps défendant) si l’on égorge à Benghazi et incendie à Sarcelles ?

Le Nouvel Obs, qui s’est associé à France Culture pour mener à bien cette mission civilisatrice, a donc mis ses meilleurs limiers sur le coup et consacré neuf pleines pages à ce nouveau cancer, provoqué, celui-là, par des intellos génétiquement modifiés. En voilà l’introduction, on est prié d’aller coucher les enfants : « Le rejet des musulmans alimente en Europe et aux Etats-Unis une nouvelle extrême-droite. En France, l’affaire Millet révèle les contours d’une nébuleuse brune au sein de laquelle des écrivains et des journalistes communient dans l’obsession de la sauvegarde d’une identité française « blanche et chrétienne ».» Notons qu’au Nouvel Obs, on a un vocabulaire si limité que toute interrogation ou critique devient « rejet » : en l’occurrence, l’islam ne posant aucun problème comme le montre notre riante actualité, ces gens-là ne sont que d’abominables racistes.

Bien sûr, nous n’avons pas été oubliés par nos fins observateurs. Ils citent Elisabeth Lévy du début à la fin de leur réquisitoire. Exemple : « Drapée dans sa « liberté d’expression », Elisabeth Lévy a fait de son magazine, et du site qui y est adossé, une officine de blanchiment d’idées sales. » Beurk, beurk, beurk ! Reconnaissons au moins qu’au Nouvel Obs, on ne se drape pas dans le pluralisme.

Vous allez dire que tout ça n’est pas très neuf. Oui, mais non. Pour qu’on comprenne bien que ces néo-réacs là transmutés en néofachos sont vraiment, mais alors vraiment dangereux, l’Obs a ajouté à la liste des usual suspects (Elisabeth[1. Qui répondra sur le fond à ces « révélations » dans le prochain numéro de Causeur Magazine et/ou dans quelques jours sur le site.], Alain Finkielkraut, Ivan Rioufol, Robert Ménard, Eric Zemmour et bien sûr Renaud Camus et Richard Millet) quelques nouvelles têtes, médias ou partis genre Alain Soral, le Bloc identitaire ou le site Stormfront « fondé par un membre du Klu Klux Klan ». Si l’Obs les met dans le même panier, c’est bien la preuve que tous ces gens sont complices, ma bonne dame. On le sait bien, nous, que Soral, Lévy et Finkielkraut brunchent ensemble tous les dimanches.

Dommage que l’enquête n’ait pas été bouclée un ou deux jours plus tard, ils auraient pu ajouter Charlie Hebdo à leur liste…

Lire la suite