Home Médias Philippe Marlière n’est pas un islamo-gauchiste


Philippe Marlière n’est pas un islamo-gauchiste

Et tous ceux qui disent le contraire sont des fascistes islamophobes

Philippe Marlière n’est pas un islamo-gauchiste
Capture d'écran YouTube

 


Le politologue Philippe Marlière n’est pas un islamo-gauchiste. Il empêche l’islamophobie française de se propager, nuance!


Philippe Marlière est professeur de Sciences politiques à l’University College de Londres. Il se revendique de gauche. Il a écrit récemment une tribune dans L’Obs[tooltips content=”« Islamo-gauchisme » : un mot pour bastonner, 15 décembre 2020″](1)[/tooltips]. Son courroux est grand et sa colère immense : Valeurs Actuelles a publié un article dénonçant « l’heureuse soumission » de l’universitaire « islamo-gauchiste » aux thèses de l’islam politique. M. Marlière se propose de démontrer l’égarement de nos confrères. La démonstration est malheureusement assez pauvre et repose sur deux arguments récurrents :

1) l’islamo-gauchisme serait un « fantasme » qui « exprime la détestation morale, intellectuelle, voire physique des individus qui parlent des discriminations dont sont victimes les musulmans en France » ;

2) Le vocable « islamo-gauchisme » ferait partie du vocabulaire de l’extrême-droite.

Le politologue reproche à certains d’utiliser à tort et à travers une expression pour décrédibiliser l’adversaire ? Mais hésite-t-il jamais lui-même avant d’employer les termes « extrême-droite » ou « islamophobie » pour annihiler le débat?

Accusé Taguieff, levez-vous !

Le terme « islamo-gauchisme » est né sous la plume de Pierre-André Taguieff, lequel, ayant écrit avec Michèle Tribalat un essai intitulé Face au Front national. Arguments pour une contre-offensive, est difficilement assimilable à l’extrême-droite française. Quant à l’idée d’une convergence politique islamo-gauchiste en vue du grand renversement révolutionnaire, nous la devons au trotskyste anglais Chris Harman qui, dès 1994, écrit dans The Prophet and the Proletariat : « Sur certaines questions nous serons du même côté que les islamistes contre l’impérialisme et contre l’État, notamment en France et en Grande-Bretagne pour lutter contre le racisme. […] Là où les islamistes sont dans l’opposition nous devons être avec les islamistes parfois, avec l’État jamais. »

Marche contre "l'islamophobie". De gauche à droite, Jean-Luc Mélenchon, Farida Amrani et Danièle Simonnet de la France Insoumise © NICOLAS CLEUET / HANS LUCAS / AFP
Marche contre “l’islamophobie”. De gauche à droite, Jean-Luc Mélenchon, Farida Amrani et Danièle Simonnet de la France Insoumise © NICOLAS CLEUET / HANS LUCAS / AFP

Nous manquons de place pour faire ici la longue liste des ex-trotskystes médiatiques, représentants politiques insoumis ou écolos, afro-féministes indigénistes ou universitaires intersectionnalistes qui suivent ce précepte à la lettre depuis des années.

A relire, Douglas Murray: «La guerre culturelle est déclarée»

Depuis que la gauche est gauche une partie d’elle s’est régulièrement fourvoyée dans des combats dont elle pensait que le peuple sortirait gagnant et qui ont en réalité permis l’émergence de nouvelles oligarchies politiques et/ou religieuses. Intellectuels français de gauche et dindons des farces tragiques et totalitaires sont devenus synonymes. Sartre et Beauvoir montrèrent l’exemple de ce type de fourvoiements, traînant à leur suite tous les révolutionnaires de salon officiels. Certains d’entre eux écrivirent, après des voyages très organisés, des fascicules publicitaires sur les pays nouvellement “démocratiques”. Les autocrates chinois ou cubains rirent beaucoup en lisant les Carnets du voyage en Chine de Barthes, ou le reportage de Sartre à son retour de Cuba Ouragan sur le sucre. Quant à Khomeyni, il paraît qu’il sourit (ce qui était pour lui l’expression ultime d’une joie immense) lorsqu’il lut quelques feuillets des « reportages d’idées » de Michel Foucault après ses deux voyages en Iran fin 78. L’ayatollah releva in petto les absurdités pro-islamiques d’un intellectuel français qui ne comprenait rien à l’islam et qui, lorsque commencèrent les procès expéditifs et la proclamation de la charia en République islamique iranienne, dédouana encore l’islam politique pour accabler le « pouvoir » – cette nébuleuse théorique que Foucault nous aura servie à toutes les sauces : « Dans l’expression “gouvernement islamique”, pourquoi jeter d’emblée la suspicion sur l’adjectif “islamique” ? Le mot “gouvernement” suffit, à lui seul, à éveiller la vigilance. »

A lire aussi, Henri Rey-Flaud: « Nous sommes dans l’instant, tandis que l’Islam est dans l’éternité »

Le blog de Marlière à l’avant-garde de tous les nouveaux combats de « gauche »

S’ils lisent le blog de M. Marlière hébergé par Médiapart, les islamistes français doivent sûrement se gondoler eux aussi. En 2009, il y explique pourquoi il quitte le mollasson PS pour rejoindre le bouillonnant NPA déjà allié objectif d’une communauté musulmane appelée à se substituer à un prolétariat mal-votant. En 2016, il y défend le port du burkini, cette « adaptation moderne de la tradition islamique, dans le sens où il concilie des préceptes religieux et l’autonomie individuelle. »

En 2018, converti à l’écriture “inclusive”, il y décrit des « acteur.ice.s principaux.les fatigué.e.s » par le débat autour du port du hijab, et conclut : « Pour les démocrates, pluralistes et progressistes, le mot d’ordre devrait donc être : être libres d’enlever le hijab en Iran, être libres de le porter en France, défendre partout l’autonomie des femmes ! »

A lire aussi: Lettre ouverte à Houria Bouteldja, qui estime qu’«on ne peut être innocemment israélien»

En 2020, il y dénonce le racisme de la police française qui « comme son homologue américain […] tue par asphyxie les jeunes racisés des classes populaires » et représente un « danger pour la société ». Quand il n’écrit pas, Philippe Marlière signe des pétitions. Une, avec Annie Ernaux et quelques aficionados indigénistes, pour prendre la défense de Houria Bouteldja. La dernière, pour contester la dissolution du CCIF sous le prétexte étrange de ne pas vouloir « faire le jeu des terroristes ». Sinon, il se réjouit de voir Assa Traoré, « figure positive de la lutte contre les discriminations en France », à la une du Time. Et quand le gouvernement prévoit une loi « confortant les principes républicains », il dénonce un « prétexte pour discriminer l’islam » ou « une laïcité française [qui] est en fait un communautarisme qui privilégie le catholicisme ». Etc.

C’est vrai, ils n’ont pas été très gentils à Valeurs actuelles. Aux dires du politologue, en le traitant d’islamo-gauchiste ils ont utilisé « un mot pour bastonner ». […] « C’est une attaque verbale, symbolique, mais qui peut potentiellement mettre physiquement en danger la personne ainsi désignée. » Il sait de quoi il parle. Lui-même pratique régulièrement cet art quand il s’agit de taper sur les « islamophobes » Philippe Val, Natacha Polony, Caroline Fourest, Riss ou Zineb El Rhazoui, tous ces vilains qui « utilisent Charlie Hebdo pour stigmatiser les musulmans et entretenir un climat de guerre civile larvée », et dont certains sont véritablement (et non “potentiellement”) menacés de mort.

Mais bon, quand même, « islamo-gauchiste » … Valeurs Actuelles n’a jamais poussé le bouchon aussi loin… et pourquoi pas « idiot utile », tant qu’ils y sont ?

Face au Front national. Arguments pour une contre-offensive

Price: 2,36 €

24 used & new available from

The Prophet and the Proletariat

Price: 28,07 €

1 used & new available from

Histoire de l'islamisation française: Quarante ans de soumission

Price: 25,00 €

13 used & new available from 19,81 €


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Le livre, produit essentiel de l’année 2020
Next article Greta, Assa, Mila et moi…
Amateur de livres et de musique. Auteur de Lettre sur les chauves (éditions Ovadia, juin 2021) et de Les Gobeurs (éditions Ovadia, juin 2021).

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération