Dans son dernier spectacle Adieu Ferdinand ! Suite et fin, au théâtre du Rond-Point jusqu’au 5 janvier, Philippe Caubère achève son cycle autobiographique. Une trilogie époustouflante sur ses désillusions de jeune homme, de mari et de comédien.


Quel est le rapport entre un champ de betteraves, un casino et un camp naturiste ? Adieu Ferdinand, suite et fin, le dernier spectacle de Philippe Caubère à l’affiche du théâtre du Rond-Point jusqu’au 5 janvier 2020. Il s’agit de l’ultime trilogie de son autobiographie scénique, Le Roman d’un acteur, travail proustien qui évoque la commedia dell’arte entamé en 1981.

Comme toujours, la performance de Caubère est sidérante, tellement sidérante qu’on a parfois du mal à suivre, entre les différents personnages, les didascalies, les bruitages, les mimes et contorsions de l’acte

Article réservé aux abonnés

85 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Décembre 2019 - Causeur #74

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite