(Avec AFP) La parité présentée comme un évident progrès, c’est mignon, mais ça ne suffit pas à imposer des femmes à la tête des conseils départementaux. Seulement 8 ont été élues jeudi présidentes sur une centaine de départements français, soit moins de 10% au total.

« Parité dans les conseils départementaux, quasi-parité dans les CP (commissions permanentes, ndlr) et les VP (vice-présidences), encore du chemin à faire pour les présidences ! #égalitéFH », a réagi jeudi la secrétaire d’Etat chargée des Droits des Femmes Pascale Boistard sur son compte Twitter.

Sur les 8 femmes qui vont prendre la tête d’un département, elles seraient 6 sortantes, selon le Haut-conseil à la parité. A l’issue du troisième tour jeudi, le nombre de femmes présidentes d’un département n’aura donc augmenté que de… 2.

Parité Départementales

Ont été élues jeudi: Martine Vassal (UMP) dans les Bouches-du-Rhône, Nathalie Sarabezolles (PS) dans le Finistère, Nassimah Dindar (UDI, sortante) à La Réunion, Sophie Pantel (PS) en Lozère, Christine Bouquin dans le Doubs (sans étiquette soutenue par l’UMP, l’UDI et le MoDem), Valérie Simonet (UMP) dans la Creuse, Hermeline Malherbe (PS) dans les Pyrénées-Orientales, et Josette Borel-Lincertin (PS) en Guadeloupe.

Avec Anne Hidalgo à Paris et Josette Manin en Martinique, où il n’y a pas eu d’élection, le total de femmes atteint donc péniblement 10 sur 101 départements, 6 à gauche de l’échiquier politique et 4 à droite.

En dépit de la nouvelle composition des conseils à parité, du fait de l’instauration cocasse des binômes hommes/femmes, les femmes présidentes restent donc une minorité: 9,9% à peine.

Récemment, cette question inquiétait pourtant beaucoup le Haut conseil pour la parité. Il appelait ainsi « les partis politiques à se hisser à la hauteur de l’exigence de démocratie en s’organisant pour favoriser la parité à la tête des départements et des régions de demain ».

Tout ça pour ça ?

*Photo : Wikimédia Commons

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Lire la suite